FIL D'ALUMINIUM

Description générale

Le fil d'aluminium est principalement utilisé comme conducteur partout où les bobinages sont en mouvement. Grâce à la basse densité de l’aluminium, le poids du bobinage peut être réduit d’un tiers en comparaison d’une réalisée de cuivre. Cet avantage du fil d'aluminium émaillé permet une accélération plus facile et plus efficace. Cela, en outre, permet des augmentations de performance, comme le temps d'accès réduit des lecteurs de disque dur, une meilleure qualité de son, ainsi que la sensibilité des haut-parleurs et ceux des actionneurs électrodynamiques. Généralement les fils d'aluminium avec un émail thermo-adhérent sont utilisés pour les applications ci-dessus.
Les fils d'aluminium émaillés sont disponibles à partir des diamètres de 0.030 mm jusqu’au 0.500 mm (AWG 24-48) avec toutes les isolations et types d'émail thermo-adhérents. Tous les fils d'aluminium sont conformes à la norme « EN AW-1350A » (E-Al) pour l'application dans l'industrie électrique, et garantissent les exigences de conductivité.
En dehors des fils d'aluminium émaillés Elektrisola produit aussi des fils d'aluminium nus de 0.030 mm jusqu’au 0.500 mm. 

Caractéristiques

  • La basse densité permet de réduire le poids du bobinage
  • Dissipation rapide de la chaleur 

Applications

  • Moteurs d’actionneurs électrodynamiques pour commutateurs de lecteurs de disque dur
  • Actionneurs électrodynamiques (p.ex. casques)
  • Haut-parleurs à haute précision
  • Chauffage par induction
  • Autres

Valeurs types

CuAlCCA10%CCA15%HTCCA
% de cuivre par volume[%]1000101515
Densité[kg/dm³]8.92.73.33.633.63
Résistance (IACS)[%]10062656762
Conductivité[S*m/mm²]58.535.8537.7039.1536
Résistivité[Ohm*mm²/m]0.01710.02790.02670.02560.0278
Soudabilité[-]bonnePas de soudure conventionnellebonnebonnebonne
Résistance à la rupture[N/mm²]220-270120-140120-190150-230180-260

Soudabilité d'un fil d'aluminium

Souder un fil d'aluminium est possible, mais il existe quelques domaines critiques qui nécessitent un contrôle strict. La ténacité de l’oxyde d'aluminium rend difficile la plupart des essais de soudure en utilisant les moyens conventionnels. Il faut donc utiliser un flux  à cause de la formation rapide d'une couche d'oxyde d'aluminium, qui est difficile à enlever et qui empêche l'étain de souder en mouillant l'aluminium. L'oxyde d'aluminium est difficile à enlever en comparaison avec l'oxyde de cuivre, à cause de son très haut point de fusion de 2030°C, comparé aux 660°C de l’aluminium pur, de plus à sa haute résistance à la corrosion. Cela peut exiger des flux plus forts comme un flux organique basé sur amine (jusqu'à 285°C), ou des flux  inorganiques (p.ex. hydroxyde de sodium jusqu'à 400°C). On peut aussi utiliser un bain d'étain à ultra-son pour fracturer la couche d'oxyde et mouiller l'aluminium sans l'utilisation d'un flux.

Téléchargement